Etre un manager à l’écoute

Pourquoi il est essentiel pour un chef d’entreprise de prendre du recul ?
31 janvier 2019
Voir tout

Etre un manager à l’écoute

Manager est un exercice du quotidien pour beaucoup et il n’est que rarement évident de passer de la théorie à la pratique.
Pour certains, il s’agit d’une aisance naturelle dès le plus jeune âge.
Pour d’autres, il est important de se focaliser sur des points clés et des lignes directrices à suivre.
Le 1er objectif d’un manager est d’accompagner son équipe de façon à les emmener vers une réussite commune…
Et pour réussir ensemble,  le savoir-être du manager est déterminant 🙂

 

Écouter l’autre, c’est comprendre ce qui n’est pas dit. Alfred Vanesse


Avoir le sens de l’écoute

Pour avoir une écoute attentive, il est nécessaire de dire adieu à 2 types d’écoute :

– L’écoute dite “ surinvestie”
Tout se mélange pour vos collaborateurs, vous vous montrez toujours à l’écoute et les limites ne sont plus définies.
Il ne faut pas se laisser envahir, ni tomber dans l’indifférence.
L’épanouissement de chacun ne doit pas non plus vous impacter.
Ne devenez pas trop affectif au risque de perdre du temps et de fausser les échanges professionnels pour la suite.

– L’écoute sans entendre
Faire semblant ou jouer faussement le rôle de celui qui écoute est dangereux pour l’équipe.
La confiance doit être établie entre chacun et le manager ne doit pas être le seul à émettre des arguments.
La considération rentre en jeu dans chaque moment passé et ne doit pas être négligé même en période crise.
Faites preuve de patience pour ne pas passer à côté d’une belle opportunité.

 

Écoutez. L’efficacité de l’échange dépend davantage de votre écoute que de vos paroles. Bertrand Reynaud


Anticiper, organiser et gérer les conflits par l’écoute

Les collaborateurs sont les principaux acteurs en entreprise, leurs avis et leurs observations sur la gestion des projets sont à prendre en compte.

Pour éviter les tensions de votre équipe, soyez vigilant !
Un manager n’a pas pour rôle d’être arbitre mais de désamorcer les incompréhensions et les non-dits.
Pour éviter de la frustration, vous devez agir.

 

Écouter, c’est se rendre disponible physiquement, intellectuellement et affectivement pour percevoir, par tous les sens, les informations dîtes et non dîtes par l’interlocuteur dans un esprit de bienveillance véhiculé par son attitude. Dr Louis Puybasset

 

Agir oui mais comment ?

– Prenez le temps de comprendre votre équipe
– Ne vous placez pas comme neutre en attendant que la situation se calme
– Réclamez un feedback régulier afin de sonder l’ambiance
– Ecoutez attentivement vos collaborateurs et apprenez à reformuler afin de bien intégrer le message passé

 

Et si le conflit est déjà installé ?

– Quelle est la source du conflit ?
– Quelles sont les personnes impliquées ?
– Quels sont les enjeux ?

Une chose est sûre, un conflit ne doit pas être traité en dilettante et il est nécessaire d’agir au plutôt.
Vous devez dialoguer individuellement avec chaque individu concerné dans le but de re-construire une cohésion…
Il est indispensable de fixer des engagements suite à ces conversations.

 

Écouter les autres, c’est encore ma meilleure façon d’entendre ce qu’ils disent. Pierre Dac